logo Turquoise la couleur du viol Turquoise la couleur du viol Solidarité avec les femmes tutsies
qui ont porté plainte pour viol contre des membres de l'armée française
Accueil > Bibliographie > Génocide du Rwanda > Paysage après le génocide ; une justice est-elle possible au Rwanda (...)

Paysage après le génocide ; une justice est-elle possible au Rwanda ?

samedi 2 février 2013

Paysage après le génocide ; une justice est-elle possible au Rwanda ?

Jean Chatain

« Tant de livres ont été et sont encore écrits sur le génocide « rwandais » qu’il serait tentant d’en esquisser une comparaison. Mais comment rapprocher des genres aussi différents que les témoignages à chaud d’acteurs de l’humanitaire présents sur le terrain pendant la période des massacres [..], les enquêtes institutionnelles ou d’ONG de défense des droits de l’homme [..], des témoignages de rescapés du génocide, des travaux universitaires, qui apportent, à partir de points de vue, de connaissances diverses et de pratiques professionnelles différentes, des éclairages tout aussi diversifiés ? Jean Chatain connaît bien toute cette production, et il le montre dans l’usage qu’il en fait dans son livre, Paysage après le génocide. Cependant, il a un parti pris, qui est celui d’un journaliste et qu’il assume totalement, dans la forme narrative comme dans la perspective d’analyse. Journaliste à L’Humanité, Jean Chatain est un des rares grands reporters français (avec sa consoeur Monique Mas de Radio France Internationale qu’il cite abondamment) à avoir couvert la période des massacres et du génocide (avril-juin 1994) en suivant dans ses mouvements le Front patriotique rwandais (FPR) qui combattait les forces du gouvernement rwandais et l’armée régulière sous la responsabilité desquels étaient commises les atrocités. Il a donc enquêté « à chaud », et c’est, entre autres aspects intéressants, cela qui confère à son livre un caractère saisissant.  » Extrait de la préface de José Kagabo.

Source.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0