logo Turquoise la couleur du viol Turquoise la couleur du viol Solidarité avec les femmes tutsies
qui ont porté plainte pour viol contre des membres de l'armée française
Accueil > Bibliographie > Génocide du Rwanda > Le sabre et la machette : officiers français et génocide tutsi

Le sabre et la machette : officiers français et génocide tutsi

jeudi 20 mars 2014

Le sabre et la machette : officiers français et génocide tutsi

sortie le 20 mars 2014 Un livre de François Graner (Editions Tribord)

Une démarche originale pour comprendre le rôle des officiers français dans le génocide tutsi : partir de leurs propres déclarations.

"La France a besoin de l’Afrique
parce que la France est un pays du grand large […]
La France a dans son tempérament,
dans sa vocation, un besoin de rayonner
."
— Colonel TAUZIN,
chef d’un régiment de forces spéciales, chef de l’opération secrète de 1993

« Au Rwanda […] nous avons été maîtres du jeu. »
— Amiral LANXADE,
chef d’Etat-Major des armées, à propos de l’opération Noroît

Événement majeur, ce génocide s’est déroulé au Rwanda il y a tout juste vingt ans : à partir du 7 avril 1994, près d’un million de Tutsi ont été tués en quelques semaines.

Depuis, des polémiques sur la responsabilité de la France ont enflé.

Des officiers français ont été mis en cause.

Pour justifier leurs actions, ils écrivent des livres et multiplient encore aujourd’hui les déclarations publiques.

"François Mitterrand considère […] que le Rwanda et le Burundi, comme l’immense Zaïre tout proche, font partie de l’espace francophone.
Il estime qu’il est important de maintenir leur existence face aux influences anglophones
."
— Amiral LANXADE,
chef d’Etat-Major des armées

Les recouper fait émerger des informations inédites et permet aux non-spécialistes de se faire leur propre opinion.

La conclusion de cette recherche est d’une étonnante actualité pour le public français.

Ce livre sera présenté lors de conférences dans différentes villes françaises : Lire la suite sur le site d’information Izuba.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0