logo Turquoise la couleur du viol Turquoise la couleur du viol Solidarité avec les femmes tutsies
qui ont porté plainte pour viol contre des membres de l'armée française
Accueil > Actualités > Presse > Le rôle de la France au Rwanda passé au crible par la justice

Le rôle de la France au Rwanda passé au crible par la justice

mardi 13 mai 2014

Le rôle de la France au Rwanda passé au crible par la justice

Quatre rescapés du génocide rwandais déposent une plainte contre X devant la justice française.

13/5/14 - 09 H 12

Il y a vingt ans, jour pour jour, des milliers de Tutsis trouvaient la mort dans les collines de Bisesero, dans l’ouest du Rwanda. C’est cette date symbolique qu’ont choisie quatre rescapés de ces massacres pour annoncer le dépôt d’une plainte « contre X » devant la justice française. Aux dires des Tutsis, des « Blancs francophones en tenue militaire » se seraient entretenus à plusieurs reprises avec leurs bourreaux hutus. Les plaignants ignorent s’il s’agissait de militaires français ou de simples mercenaires.

Les faits et gestes des gradés français ont fait l’objet d’un nombre croissant d’enquêtes, ces dernières années. Tout a commencé en 2004, avec le dépôt de plainte de trois Rwandaises affirmant avoir été violées par des militaires français. À les entendre, il s’agissait de viols systématiques commis à l’encontre des seules femmes tutsies.

« On ne peut pas assurer qu’il n’y ait pas eu des fautes individuelles », admettait récemment dans Le Figaro le général Didier Tauzin, chef de corps d’un des régiments envoyés au Rwanda. Il réfute catégoriquement, en revanche, l’existence de viols systématiques. L’instruction est toujours en cours. Lire la suite sur le site du journal La Croix.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0